DESTINATIONS Islande

10 jours en Islande, retour sur ce voyage incroyable

Il y a presque 4 ans, je suis allée en Islande, ce pays d’Europe qui semble perdu dans le Pôle Nord, mais qui en fait n’est qu’à 3h d’avion de Paris. Je suis retombée sur les photos de ce voyage il y a quelques jours et je me suis dit que même si ça datait un peu, j’allais quand même les partager car c’était un voyage tellement génial et un pays si mémorable, qu’il est dommage que ces photos dorment dans dans mon ordi.

islande_voyage

L’Islande donc, j’y suis allée à la fin du mois d’octobre 2013, pour un festival, le Iceland Airwaves, dont j’avais entendu parler sur le blog de Pénélope Bagieu grâce à ses posts de blog BD qui m’avaient fait chavirer direct pour l’Islande. Je n’avais qu’une idée en tête, y aller au plus vite. En deux temps, trois mouvements j’embrigadais un ami avec moi, réservais avion, billets du festival et hôte couchsurfing.

Ce pays est lunaire

Le moins qu’on puisse dire est que je n’ai pas été déçue par ce pays, ses paysages lunaires, la chaleur cosy des petits coffeeshops un peu partout dans Reykjavik et ses maisonnettes colorées aux allures de maison de poupées.

islande_voyage

islande_voyage

Je suis restée 10 jours sur place, principalement à Reykjavik, la capitale, où se déroulait le festival Iceland Airwaves. C’est un festival de musique indé, avec beaucoup de styles mélangés, rock, folk, electro, acoustique…sa particularité est qu’il se déroule partout dans la ville, du plus petit café, à la librairie, au toit terrasse d’un hôtel chic, dans la vitrine d’une boutique de fringues…

islande_voyage

islande_voyage

islande_voyage

islande_voyage

Bref, la ville est envahie de musique, sans sacrifier à son ambiance sereine, car là-bas festival ne rime pas avec beuverie et gens incontrôlables, les islandais sont très civilisés, calmes et polis. Rien à voir, mais ils savent aussi faire de leurs pulls en laine jacquard XXL la pièce maîtresse d’une tenue stylée comme personne.

Les coffeeshops les plus mignons du monde sont à Reykjavik

Donc, entre deux concerts, j’ai pu tester pas mal de coffeeshops et petits restaurants de la ville, comme le Laundromat, qui représente vraiment l’ambiance de Reykjavik, c’est à dire un cocon douillet où se régaler d’un part de carrot cake avec un latte fumant, bien installé dans un fauteuil vintage, tout en regardant la neige tomber derrière la vitre, très, très agréable.

islande_voyage

islande_voyage

islande_voyage

islande_voyage

Reykjavik est une ville vraiment adorable, c’est le mot qui me vient. Tout est mignon, les graffitis aux murs, les publicités, le mobilier urbain et les décorations un peu partout. Tout est propre bien sûr, chaleureux et coloré, sans doute pour palier à la froideur ambiante par ces mois d’hiver, quand même glaçants.

islande_voyage

islande_voyage

islande_voyage

islande_voyage

Une ville très nature

En plein coeur de la ville, au détour d’une rue, on tombe sur un lac, immense, magnifique, avec des cygnes et des canards, et les cimes des sapins au loin. La vie urbaine reste très relative en Islande.

islande_voyage

islande_voyage

islande_voyage

Je suis allée voir sur les recommandations de Pénélope, le petit cimetière qui n’est pas très loin du lac, avec ses tombes à moitié ensevelies sous les herbes folles. On ne sait pas trop si on est dans un conte de fée ou dans un roman fantastique, c’est tellement inattendu ce cimetière-forêt en pleine ville !

islande_voyage

Un autre endroit où j’ai adoré me promener, c’est le port. Il borde toute une partie de la ville, on y voit des immenses bateaux, au loin les montagnes enneigées et cette eau qui semble si froide, c’est très…vivifiant.

islande_voyage

islande_voyage islande_voyage

islande_voyage

islande_voyage

islande_voyage

islande_voyage

Ne manquez pas le stand de hot-dogs le plus célèbre du pays, je n’ai pas de photo valable, mais il est immanquable. J’ai ensuite voulu acheter la délicieuse sauce à hot-dogs qu’ils mettent dedans, mais comme je n’avais qu’un bagage cabine, impossible de rapporter le flacon de sauce de 200mL ( sad face ).

L’imprononçable mais vertigineuse église

Pour terminer la balade dans la capitale islandaise, je suis montée au sommet de l’église Hallgrímskirkja qui surplombe la ville et m’a aidé plusieurs fois à me repérer. Cette église luthérienne est vertigineuse vue d’en bas, avec sa forme en pic, on a vraiment pas l’habitude de voir ça en France.

islande_voyage

Depuis son sommet, c’est toute la ville, la mer et les montagne au loin qui s’offrent à la vue des courageux qui ont grimpé les étages, sublime récompense que cette vue imprenable.

islande_voyage

Sortir de la ville

Un autre incontournable lorsqu’on se rend en Islande à mon avis, c’est de quitter Reykjavik, si douillette soit-elle. Des excursions autour du Triangle d’Or sont proposées à l’office du tourisme, sur une journée en bus. Dans un rayon de 300km au Nord Ouest de la ville, on vous emmène à la découverte des geysers, de cascades glacées qui donnent le vertige, des paysages glacés, pelés, montagneux, rocailleux qui donnent l’impression d’être sur la Lune.

islande_voyage

islande_voyage

islande_voyage

Vous constaterez également qu’il y a effectivement plus de moutons que d’humains sur cette île nordique et que les querelles de voisinage ne sont pas coutume islandaise, tant la nature semble hostile, incontrôlable mais vraiment magnifique. Ce fût une magnifique journée pour moi, je n’ai pas du tout regretté d’y être allée. Je n’avais sincèrement jamais rien vu de pareil et je n’ai jamais revu ce genre de paysages ailleurs, l’Islande est vraiment unique.

islande_voyage

islande_voyage

islande_voyage

islande_voyage

Je veux y retourner !

Mon seul regret est de ne pas avoir été au Blue Lagoon, qui est proche de l’aéroport, ces fameux bains thermaux aux eaux bleues fluos qui sont naturellement chaudes grâce aux volcans. J’ai d’ailleurs su grâce à mes hôtes du couchsurfing que l’eau et l’électricité en Islande sont quasiment gratuites, car naturellement produites et fournies par l’hydrothermie due à l’activité des volcans.

Une destination que j’ai adoré donc, qui m’a surprise mille fois et émerveillée tout autant. Quelques mois avant mon départ, j’ai une amie qui y est allée en été, ses photos étaient magnifiques et je me suis dit que l’Islande doit se visiter à toutes les saisons.

Connaissez-vous l’Islande ? Qu’avez-vous préféré ou qu’aimeriez vous visiter ?

The following two tabs change content below.

Audrey

Lorsque je ne suis pas en train de bloguer ou de voyager, je suis graphiste, rédactrice et communicante freelance, à moins que je ne fasse tout ça en même temps ! Merci de m'avoir lue, n'oubliez pas de laissez un commentaire ! <3

Related Posts

No Comments

Leave a Reply